jump to navigation

Une émission à ne pas manquer : le 3 mai, Zone Interdite spéciale “Parents fragiles, enfants en danger” 27 avril 2009

Posted by IsabelleM in Actu.
Tags: ,
trackback

www.parentsdejuniors.com

image Certes, nous nous préoccupons surtout à Parents de Juniors des enfants “oubliés” de l’actualité, les 8-12 ans, nos JUNIORs. Cela dit nous sommes tous parents et il nous semble que certaines informations sont bonnes à diffuser, éducatives et parfois utiles bien au delà du thème initial.

Tel en est le nouveau numéro du magazine “Zone Interdite” qui sera diffusé le 3 mai à 20h40 sur M6 qui aura pour thème « Parents fragiles, enfants en danger ».

Résumé :Pouponner n’est pas un jeu. Devenir parent peut même être une étape difficile à surmonter. Grossesses juvéniles, bébés en souffrance, parents à bout de nerfs… « Zone Interdite » a enquêté sur les troubles de la relation parent-enfant.
Comment expliquer le drame des bébés secoués, qui fait 200 victimes par an en France ? Dès les premiers mois de la vie, 10% des nourrissons sont en souffrance psychique. Pourquoi ? Peut-on les repérer pour les soigner ? Négligence, appel au secours ou espoir de réparation, que cachent les grossesses précoces et comment aider les très jeunes mamans à élever leur enfant ?

Pas très gai, en effet. Mais tellement important car être parent est probablement le plus dur métier du monde.

Présentation des reportages diffusés :

Chaque année en France, 4 500 filles de moins de 18 ans deviennent mères. En pleine adolescence, au collège ou au lycée, elles passent des jeux d’enfants aux jeux amoureux et se retrouvent enceintes. S’agit-il toujours d’un accident ? Pourquoi sont-elles si nombreuses à vouloir garder leur bébé ? Et comment font-elles pour l’élever, parfois sans le soutien de leur compagnon ni de leur famille ? Après la naissance, leur quotidien n’a plus rien de commun avec celui de leurs copines de classe : elles mènent une double vie d’ado et de maman…

Un bébé qui dort mal, pleure souvent et refuse de s’alimenter est en danger. Mais comment faire la différence entre une maladie et un problème psychologique, d’autant que la souffrance des bébés s’exprime par des troubles du corps ? À Lyon, un service hospitalier spécialisé dirigé par le professeur Yves Boudart décrypte ces comportements. Depuis 2005, 180 bébés ont été soignés dans cette unité qui accueille les mères avec leur enfant.

Certains parents en détresse, incapables de supporter les pleurs de leur nouveau-né, se mettent à le maltraiter. Les chiffres font frémir : des centaines de nourrissons de moins de 6 mois sont victimes chaque année du syndrome du bébé secoué : des marques sur le corps et le visage, mais aussi des lésions au cerveau, parfois irréversibles. À l’hôpital, quand les médecins constatent ce type de violences, ils font un signalement à la justice. Pendant l’enquête, beaucoup de couples nient les faits et parlent « d’accident ». Zone Interdite

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :