jump to navigation

Parlons argent (de poche) 10 septembre 2009

Posted by sbrouchet in Valeurs.
Tags: , ,
trackback

argent_de_poche Nouvelle école, nouvelle classe… ce grand changement s’accompagne souvent d’une autre nouveauté : l’instauration de l’argent de poche, ou son augmentation liée à un plus grand autonomie du Junior.

L’argent de poche pose les questions fondamentales du combien, à quel rythme, pour quelle raison. Si une majorité des parents y sont favorables dès l’entrée au collège, la crise grignote les tirelire des Juniors. Heureusement pour ces derniers, il ne s’agit pas là de leur unique source de revenus.

L’argent de poche, à quel âge ?*

41% des parents commencent à donner de l’argent à partir de 8-10 ans. Ce chiffre dépasse les 60% après l’entrée en collège.

L’argent de poche, combien et à quel rythme ?

Les parents donnent en moyenne un peu moins de 18 euros par mois. La plupart fixent un versement mensuel, tandis que 30% fractionnent ce montant par semaine.

L’argent de poche, pourquoi et pour quoi faire ?

48% des parents veulent apprendre à leur Junior à gérer un budget, 24% les récompensent pour des bonnes notes ou autres efforts, 24% veulent leur permettre de s’acheter ce dont ils ont envie.

Avec ces 18 euros en moyenne donc, les Juniors s’achètent tout d’abord ce qu’ils préfèrent (CD et jeux – une tendance en baisse à cause du téléchargement), des vêtements, des friandises. Tous ne sont pas les cigales que l’on croirait, puisque 21% économisent et 20% offrent des cadeaux à la famille et aux amis.

Une économie en crise

Les parents donnent, mais de moins en moins ! Tous âges confondus, 40% des parents 2009 donnent de l’argent de poche, contre 45% en 2008 et même 51% en 2006. Cette crise des tire-lire touche évidemment plus les foyers modestes, souvent contraints de limiter ou d’interrompre leur générosité.

…mais l’argent de poche n’est pas tout !

Quand les sondeurs interrogent les parents sur l’argent de poche, ceux-ci pensent aux dons hebdomadaires ou mensuels et pas du tout aux extras. Or, nos Juniors reçoivent souvent des sommes bien plus importantes à l’occasion de fêtes ou d’anniversaires, grâce aux nombreux grands-parents et autres membres de la famille très généreux. Ils se voient également souvent rétribués pour des services, comme le lavage de voiture, ou tout simplement pour avoir “rapporté” une bonne note. Ces dernières habitudes sont vivement critiquées, en particulier par certains psychologues. Travailler à l’école et aider à la maison ne devraient-ils pas être des actes “gratuits” ?

 

* Les chiffres cités sont tirés du enquête réalisée par l’institut CSA et le CREDIT AGRICOLE au téléphone, du 4 au 7 juillet 2008, auprès de 503 parents d’enfants âgés de 6 à 15 ans.

Publicités

Commentaires»

1. Jori - 11 mars 2011

Les banques se sont réveillées et regardent maintenant les enfants comme une source possible de « nouveaux marchés ». Il n’y a qu’à voir la pléthore de comptes bancaires pour enfant qui ont surgit ces dernières années. Pourquoi pas, ce n’est pas forcément une mauvaise chose que d’éduquer nos enfants à la gestion de leur argent de poche!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :