jump to navigation

Livre / Petites Filles d’Aujourd’hui de Catherine Monnot 31 mars 2009

Posted by sbrouchet in Lecture.
Tags: , ,
add a comment

Petites Filles d'Aujourd'huiCatherine Monnot a observée et interrogée une dizaine de filles de CM2, ayant entre 9 et 11 ans. La plupart d’entre elles fréquentent une école primaire d’une petite station balnéaire du Sud de la France, sont d’origine populaire et vivent au sein d’un environnement semi-rural.

Son étude rejoint l’interrogation majeure de Parentsdejuniors. Ces « petites filles » – une appellation que les intéressées réfutent – se distinguent très nettement des « petites » tout en ne pouvant être confondues avec des adolescentes. Si C. Monnot les appelle fréquemment « préadolescentes » au fil des pages, il est évident que cet âge charnière n’a pas de nom. Les Juniors elles-mêmes ont tout d’abord à cœur de se distinguer des plus jeunes, grâce à un subtil choix social des émissions de télévision, chanteuses et stars qui ne font plus « bébé ». La chanteuse Alizée est ainsi rejetée au profit des L5 ou de Shakira. En même temps, elles se distinguent des adolescentes en adoptant des modèles consensuels dans leur groupe, sans l’esprit de rébellion des ados.

Une féminisation précoce

Elles ressemblent de moins en moins aux Juniors des générations précédentes. Ce sont en effet des « Kids getting older younger« , des jeunes filles très ciblées et sollicitées par une industrie du paraître et du loisir. Les produits qui leurs sont destinés, de plus en plus nombreux, les invitent à devenir des femmes séduisantes de plus en plus tôt. Maquillées, habillées de manière suggestive, elles se transforment en « Lolitas », avec la complicité des mères, moins libres dans leur enfance et soucieuses de la bonne entente avec leurs filles. Seuls parfois l’école, ou les parents de milieux plus favorisés, posent clairement certaines limites, sans pouvoir pour autant s’abstraire totalement des modes et de l’envie de ressembler aux copines.

Des rêves XXL

Pourtant, nos Juniors, tout en se soumettant aux codes édités par la société, la font subtilement évoluer. Elles retiennent de leurs héroïnes (de Totally Spies à Lara Croft) l’idée qu’ elles peuvent faire et devenir ce qu’elles veulent. Leurs rêves de « devenir star » traduit en partie cette liberté conquise. A cet âge, elles se voient encore dans des métiers « typiquement masculins », scientifiques ou dangereux, une ambition souvent réduite par la suite.

Le livre de Catherine Monnot renvoie aussi les mères vers leur passé de « petite fille » et leurs rêves souvent revécus à travers cette jeune génération. Il donne les clefs des engouements pour les stars d’aujourd’hui et les modes. A lire !

Catherine Monnot
PETITES FILLES D’AUJOURD’HUI
L’apprentissage de la féminité

 Editions Autrement, collection Mutations

19 €

Publicités